La cohérence cardiaque

 

Le Dr David Servan-Schreiber est le premier à l’utiliser en psychologie comme marqueur de l’état émotionnel.

Ses travaux sont poursuivis, complétés et la technique enseignée par le Dr David O’Hare.


 

Physiologie / les systèmes nerveux :

L’un est volontaire, dirigé par la volonté et l’intention. Il nous permet de mobiliser l’appareil locomoteur (muscles et notre corps)
L’autre (SNA) est involontaire et autonome. Il assure le maintien de l’homéostasie et de la vie végétative (comme lors d’un coma).
       
Le système nerveux autonome (SNA) se décompose lui-même en deux systèmes qui s’harmonisent en permanence.

Le système sympathique l’accélérateur / mobilise l’énergie, organise la fuite, le combat ou l’immobilité réactions archaïques. Ses neuromédiateurs sont l’adrénaline, la noradrénaline et le cortisol.
Le système parasympathique le frein / emmagasine l’énergie, organise le repos, la digestion et la récupération après un effort physique ou une émotion violente.  Ses neuromédiateurs sont l’acétylcholine et la DHEA.

La cohérence cardiaque :

Lorsque la respiration atteint la fréquence de 0.1 Hz de manière volontaire, les 2 systèmes (cardiaque et respiratoire) s'équilibrent et amplifient leur résonance améliorant ainsi leur efficacité.

Variabilité de la fréquence cardiaque / VFC :

La fréquence cardiaque oscille en permanence entre accélération qui dépend du système nerveux sympathique et ralentissement qui dépend du système nerveux parasympathique.

Plus la variabilité de la fréquence cardiaque (VFC) est importante plus l’organisme s’adapte à l’environnement et maintient son homéostasie.

Sa pratique:

365 = 3 fois par jour, 6 respirations par minute durant 5 minutes.
d'une respiration volontaire, consciente et contrôlée, lente et régulière permet d'atteindre cette même résonance

Le systèmes sympathique et parasympathique ont aussi une fréquence de résonance commune autour de 0,1 Hz.

Les facteurs modifiant la VFC :

Diminution : Age, maladie chronique, stress, pollution, alcool, tabac…

Amélioration : sérénité, repos, relaxation, activités artistiques, joie, amour, sexualité, compassion, sport, alimentation équilibrée...

 

Ses effets : physiologiques et psychologiques.


immédiats et fugaces pendant la séance :
↑ (x 3) de l’amplitude de la variabilité de la FC qui elle-même ↓
La courbe devient arrondie, régulière, sinusoïdale, harmonieuse et cohérente.
Le cœur accélère et ralentit 6 fois par minutes au rythme de la respiration.
Effet quasi immédiat d’apaisement.

immédiats et rémanents / pendant la séance et après quelques minutes / persistent pendant 4 à 6 heures.
↓ cortisol (hormone du stress)
↓ DHEA (hormone du vieillissement)
↑ IgA salivaire (renforcement immunitaire)
↑ neurotransmetteurs (dopamine et sérotonine, neuro-hormones) contre stress et dépression
↑ ocytocine (hormone de l’amour et de l’attachement
↓ perception stress et émotions négatives
·          
Prise de recul, lâcher prise

long terme après 7/10 j de pratique quotidienne de la méthode 365

↓ stress
↓ amaigrissement
↑ récupération a l’effort
↑ concentration et mémorisation
↑ tolérance a la douleur
   
Aide au sevrage tabagique et à la perte de poids

SNA, lien entre psyché et corps :

La partie primitive de notre cerveau est le siège de nos comportements de survie (alimentation, reproduction, préservation du territoire…). Le système limbique, (thalamus, hypothalamus) cerveau profond est le support de nos émotions et de la mémoire.

La cohérence cardiaque agit au niveau du SNA (système nerveux autonome) avec la particularité de le réinitialiser et de rétablir l'équilibre de l'organisme corps - esprit.