L'hypnose 

 

Hypnose et mythologie : "Hypnos" signifie sommeil dans la mythologie grecque. Est également considéré comme le gardien de la nuit, qui reste éveillé quand le monde est endormi.

Structure et caractéristiques :

Etat modifié de conscience qui se situe entre éveil et sommeil. Connu de tous pour le vivre quotidiennement de façon naturelle concentration, captivation, divertissement. Processus de détente.

Apparition de phénomènes lors de la transe, ralentissement des mouvements respiratoires et des battements du cœur, déglutition, modifications musculaires.

Complément de définition :

L'hypnose donne accès à des connaissances cachées dans les états ordinaires de conscience, ainsi qu'à des ressources normalement inaccessibles, comme celles de notre physiologie (tels le métabolisme et l'anesthésie). En hypnose, le sujet peut circuler hors de ses bassins d'attraction coutumiers, et peut sortir de ses routines, même les mieux ancrées. Cet état de conscience particulier nous est accessible et nous permet de découvrir en nous-même des ressources inexplorées, tandis que celui qui guide notre transe n'est qu'un facilitateur et un intercesseur. "L'hypnose n'est pas quelque chose que nous faisons à quelqu'un d'autre, nous sommes autonomes, nous utilisons notre connaissance et notre pouvoir".

Ce que cela permet : la libération de nos ressources enfouies dans notre inconscient, le renforcement et la remobilisation de nos capacités

Ce qui change notre perception : nos émotions, nos souvenirs 

Ce qui nous limite : nos comportements, nos croyances

 

 

 

L'Hypnose Ericksonienne

Beaucoup de techniques d’hypnose moderne s’inspirent du travail d’un très grand thérapeute du siècle dernier qu’était Milton Erickson. Né daltonien, dyslexique, et complètement paralysé par la polio, Milton Erickson commence à travailler sur lui.

il raconte qu'il est passé par différentes étapes à cette période là. Comme il ne pouvait qu’observer, il a cherché à comprendre comment fonctionnaient les rapports humains et comment on pouvait contrôler le corps.

En observant sa petite soeur qui apprenait à marcher avant qu’il y ait de la pensée et des mots pour contrôler son corps, Milton Erickson se dit que quelque chose de l’ordre du désir et le désir de faire quelque chose pouvaient créer du mouvement.

Il s’aperçoit que dans une certaine forme de concentration il peut y avoir une réaction musculaire et continue à se concentrer. il réalise qu’il peut recréer cette réaction musculaire. Ce fut le début de sa rééducation.    

          

"La première chose à faire en psychothérapie est de ne pas essayer de contraindre l'être humain à modifier sa manière de penser. Il est préférable de créer des situations dans lesquelles l'individu modifiera lui-même sa façon de penser".

"C'est hors du champ de notre conscience que sont situées nos ressources". Milton Erickson (1901-1980)                        

 

Nous avons tous une vision subjective et des représentations mentales différentes.

Dès lors, chaque expérience est unique.